CAN 2023 : Idriss Diallo réagit à la faible affluence au stade Ebimpé

À la suite du coup d’envoi de la CAN 2023 le 13 janvier 2023, le stade Alassane Ouattara d’Ebimpé n’a pas attiré la faute maximale, suscitant des interrogations au sein de la Fédération ivoirienne de Football (FIF).

Bien que le COCAN ait annoncé une vente complète des billets pour le match d’ouverture entre la Côte d’Ivoire et la Guinée-Bissau (2-0), seules 36 858 personnes étaient présentes dans un stade pouvant accueillir jusqu’à 60 000 personnes, soit une occupation de seulement 61,43%.

Yacine Idriss Diallo, président de la FIF, a exprimé sa volonté de comprendre les raisons de cette faible affluence lors d’une interview d’après-match.

« On va essayer de comprendre pourquoi il y avait moins de monde parce que essentiellement même le match face aux Seychelles, on avait plus de monde. Est-ce que les gens (le public) ont eu peur de la pluie, de la distance, des conditions (sécuritaires) ? Mais que les gens se rassurent, les forces de l’ordre ont fait un travail exceptionnel et il faut les féliciter. Progressivement, les gens vont être assis au stade », a-t-il déclaré.

Les déclarations du président Diallo suscitent des interrogatoires sur les éléments pouvant avoir dissuadé les détenteurs de billets d’assister au match d’ouverture. Il se questionne sur l’impact possible de facteurs tels que la météo, la distance ou les préoccupations sécuritaires. Néanmoins, il exprime sa confiance en une progressiste de la présence des supporters, saluant le travail des forces de l’ordre lors de cet événement inaugural de la CAN 2023.

Suivez-nous sur Telegram en cliquant ici

Romuald Angora

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *