Internet en Côte d’Ivoire : Starlink sous le feu des régulateurs

L’Autorité de régulation des télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI) a émis une mise en garde à l’égard de Starlink, une société proposant des services Internet par satellite dans le pays.

Dans un communiqué diffusé ce mardi 19 mars 2024, l’Artci souligne que toute entreprise souhaitant fournir de tels services doit détenir une licence individuelle de catégorie 1A ou 1C. À ce jour, Starlink ne possède aucune de ces licences, ce qui rend son activité illégale et passible de sanctions sévères.

L’ARTCI recommande aux individus et aux entreprises de se tourner exclusivement vers les opérateurs autorisés pour accéder légalement à Internet en Côte d’Ivoire, notamment Moov Africa Côte d’Ivoire, MTN Côte d’Ivoire, et Orange Côte d’Ivoire pour la catégorie 1A, ainsi que Konnect Africa Côte d’Ivoire, Quantis Côte d’Ivoire, Groupe Vivendi Africa Côte d’Ivoire, Dataconnect, Vipnet, et Côte d’Ivoire Data pour la catégorie 1C.

Il faut noter que malgré son succès grandissant en Afrique, Starlink, le service de connectivité par satellite d’Elon Musk, n’est pas encore autorisé à opérer en Côte d’Ivoire.

 

Akoi Mel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *