Abobo : un chauffeur condamné à payer cher pour avoir abîmé l’éclairage du tunnel

À l’âge de cinquante ans, M. Attoh, originaire du Ghana, a comparu devant le tribunal le 23 mars 2024 à Abidjan, accusé d’avoir retiré les lumières éclairant le tunnel d’Abobo, de jour comme de nuit.

Les circonstances sont les suivantes : en tant que conducteur de poids lourds et père de cinq enfants résidant dans son pays d’origine, il transportait une cargaison mesurant 4,9 mètres de haut. Optant pour le tunnel de 210 mètres de long et 4,82 mètres de haut, M. Attoh a rencontré un obstacle lorsque son camion s’est avéré trop grand pour passer.

Malgré les avertissements du représentant de la société chargée des travaux d’éclairage du tunnel, M. Attoh a tenté de forcer le passage, endommageant les installations et emportant les câbles et le matériel d’éclairage. Le représentant de la société a souligné que les travaux d’éclairage étaient toujours en cours, avec un coût estimé à 2 615 315 FCFA.

M. Attoh a été reconnu coupable et condamné à 15 jours de prison, à une amende de 100 000 FCFA et à verser 2 615 315 FCFA en dommages et intérêts. Bien que le tunnel ait été officiellement ouvert le mercredi 10 janvier 2024, les travaux se poursuivent pour le bénéfice de la communauté.

K.A

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *