CAMPC : Le Gabon marque son retour après 20 ans d’absence

Madame Louise Boukandou Moussavou, ministre de la fonction publique et du renforcement des capacités du Gabon, a annoncé officiellement le retour de son pays au sein du Centre Africain de Management et de Perfectionnement des Cadres (CAMPC) lors d’une visite de travail à Abidjan le mercredi 8 mai 2024.

Le Centre Africain de Management et de Perfectionnement des
Cadres (CAMPC) est une institution d’enseignement supérieur à vocation
professionnelle qui opère conjointement dans six États africains tel que le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Niger et le Togo.

Madame Moussavou a souligné l’importance de cette décision pour son pays, affirmant que le CAMPC correspond à la vision du président gabonais, le général Brice Oligui Nguema, de former une ressource humaine performante pour l’avenir du Gabon. Sa visite avait également pour objectif de préparer le terrain pour l’organisation du prochain conseil d’administration au Gabon et l’ouverture d’une représentation du CAMPC à Libreville.

De son côté, le professeur Joseph KAUDJHIS, DG du CAMPC, s’est réjoui du retour du Gabon après ces longues années d’absence.

“C’est une grande satisfaction, le retour du Gabon au CAMPC. Le CAMPC est une institution qui propose des formations, de nouveaux marchés vont s’ouvrir en termes de renforcement des capacités des agents publics et privés du Gabon. Ce sont aussi des activités de conseil qui sont inscrites dans les missions du CAMPC que nous pouvons réaliser pour le compte des institutions et organisations gabonaises. Ce retour du Gabon va permettre au CAMPC de se redéployer au niveau de l’Afrique centrale,” a-t-il déclaré.

Avec son système LMD, le CAMPC propose une large gamme de formations, comprenant 6 licences professionnelles, 14 masters professionnels et 2 doctorats. Chaque année, plus de 400 séminaires sont organisés, offrant ainsi des opportunités d’apprentissage et de développement professionnel pour les cadres africains.

Akoi Mel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *