Drame à Didievi : un fabricant de cercueils sauvagement tué, les faits

Le lundi 24 juin 2024, AIP a rapporté que la paisible ville de Didievi, située dans la Région du Bélier, District des Lacs, est plongée dans le deuil et la consternation suite à la disparition tragique et violente de Y. Firmin.

Ce fabricant de cercueils, apprécié et respecté par toute la communauté, a été sauvagement assassiné le lundi 17 juin 2024. Ce jour-là, alors qu’il se rendait dans la brousse pour chercher du bois, il a été attaqué à coups de machette par des assaillants non identifiés. Y. Firmin était renommé pour son savoir-faire artisanal et la qualité de ses cercueils.

Diligent et méticuleux, il avait pour habitude de sélectionner lui-même les meilleurs bois pour ses créations. Le matin de sa mort, il avait loué un tricycle pour transporter les bois qu’il prévoyait d’utiliser. Après un premier aller-retour, le conducteur du tricycle est retourné sur les lieux pour un second chargement. C’est à ce moment-là que la découverte macabre a été faite : le corps de Y. Firmin, mutilé et gisant dans une mare de s@ng, témoignait de la brutalité de l’attaque.

La scène était d’une violence inouïe. Y. Firmin avait été frappé de multiples coups de m@chette, sans laisser la moindre chance de survie. Les agresseurs ont fait preuve d’une cruauté implacable, laissant la communauté de Didievi sous le choc.

La nouvelle de son ass@ssinat s’est rapidement répandue, semant l’émoi et l’inquiétude parmi les habitants. Les motivations de ce crime odieux restent un mystère pour l’instant. Les forces de l’ordre ont immédiatement ouvert une enquête pour faire la lumière sur cette affaire.

Qui sont les auteurs de cet acte barbare ? Était-ce un meurtre prémédité ou une attaque opportuniste ? Y. Firmin avait-il des ennemis dont personne n’était au courant, ou s’agit-il d’un acte lié à son activité professionnelle ?

Ces questions hantent la communauté, tandis que les enquêteurs travaillent d’arrache-pied pour recueillir des indices et des témoignages. Cet événement tragique met en lumière les défis de sécurité en milieu rural. La protection et la justice pour les petites communautés comme celle de Didievi sont des préoccupations grandissantes.

Romuald Angora

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *