“Mais je n’ai plus envie de….” : Sorti de prison, Observateur Ebène prend une décision envers ses amis

Le web-humoriste ivoirien Observateur Ebène a décidé de se séparer définitivement de ses amis. Cette grave décision a été annoncée via une vidéo partagée sur son compte Snapchat.

Libéré de prison à la fin de la semaine dernière après avoir été condamné par la justice ivoirienne suite à ses démêlés avec Marie-Paule Adjé, Observateur Ebène a publié une vidéo sur les réseaux sociaux pour parler de son séjour carcéral. Il y a notamment mentionné qu’il a été bien traité par les gardiens du Pôle Pénitentiaire d’Abidjan (PPA).

Cependant, Observateur Ebène est profondément déçu par ceux qu’il considérait comme ses véritables amis. Pendant son mois de détention, il a remarqué qu’il avait réellement besoin de leur soutien moral, qu’il n’a visiblement pas reçu. Cette absence de soutien l’a beaucoup affecté.

Dans une vidéo publiée sur Snapchat, l’influenceur a pris une décision radicale vis-à-vis de ses amis : “Mes amis qui m’appellent depuis ma sortie de kaba (prison en argot ivoirien), si je ne prends pas vos appels, ce n’est pas parce que je ne les vois pas. Je les vois, mais je n’ai plus envie de marcher avec vous. Je n’ai plus envie de discuter avec vous. J’ai réalisé en prison qu’il y a des gens qui ne m’apportent rien et ne m’apporteront jamais rien. Ils représentent une sorte de fenêtre ouverte sur moi. Si vous m’avez appelé une ou deux fois ou envoyé des messages, je les ai vus.”

Il poursuit avec un léger rire : “Je vous ai bouai (rayés de ma liste d’amis en argot ivoirien). Ce n’est pas parce que vous m’avez fait quelque chose de mal, mais parce que vous ne m’apporterez jamais rien dans ma vie. Même si nous marchons ensemble pendant 30 ou 40 ans, vous ne m’apporterez rien. Restez simplement fans. Même à mes fans, je ferme ma porte. J’ai vu vos appels et messages, mais ne me cassez pas la tête.”

Romuald Angora

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *