Un réseau d’escrocs utilisant des concours fictifs démantelé par la BRI YAKRO

La Brigade de Recherche et d’Intervention (BRI) de Yamoussoukro a porté un coup dur à un réseau d’escrocs qui utilisait des concours fictifs de la fonction publique pour soutirer de l’argent à des victimes. Le réseau a été démantelé suite à une plainte déposée par une fonctionnaire et à une information anonyme.

Modus operandi

Le réseau opérait depuis la prison de Toumodi et était dirigé par un certain BECANTHY, qui se faisait passer pour un lieutenant de gendarmerie, voire un général, pour tromper ses victimes. BECANTHY avait recruté un pasteur, K K S, pour attirer des chômeurs en quête d’emploi en leur promettant des postes dans la fonction publique.

Les complices utilisaient de fausses identités et promettaient des concours fictifs de la fonction publique. Les transactions financières se faisaient via mobile money, sous la protection d’un adjudant des services pénitentiaires, K N.

Démantèlement du réseau

Le 13 juin 2024, une fonctionnaire de Yamoussoukro, Dame T T, a déposé une plainte contre K K J pour escroquerie de trois millions de francs CFA. K K J lui avait promis de faciliter sa mutation au ministère des Finances grâce à ses contacts influents.

Suite à l’arrestation de K K J et à une information anonyme, la BRI a identifié et arrêté le prétendu procureur, D K C, à Yopougon le 19 juin. D K C, un ancien détenu de la MAC de Toumodi, faisait partie de la bande des escrocs.

Les investigations ont révélé que le réseau avait fait plus de 74 millions de francs CFA de bénéfices en trompant de nombreuses personnes.

Mesures prises

Tous les membres du réseau ont été arrêtés et déférés au parquet. Ils attendent désormais leur jugement.

Romuald Angora

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *