Côte d’Ivoire : La FIF doit verser 30 millions à ce club français

Après avoir triomphé à la CAN 2023, la Fédération Ivoirienne de Football est dans l’obligation de verser une somme de 30 millions d’euros au club français, Clermont Foot.

Cette exigence découlerait d’un contrat préalablement établi entre la FIF et Clermont Foot, concernant l’ancien entraîneur du club, Emerse Faé.

D’après les renseignements circulant sur les réseaux sociaux, la FIF doit payer 25 000 euros (équivalent à environ 16 millions de FCFA) pour avoir nommé Emerse Faé comme sélectionneur principal de la Côte d’Ivoire, ainsi qu’une somme similaire en cas de victoire à la CAN.

Ayant rempli ces conditions, la FIF est donc tenue de verser au total 32 millions de FCFA au club Clermont Foot.

Il est important de souligner qu’Emerse Faé, ancien joueur international ivoirien, a rejoint Clermont Foot 63 après son départ de l’OGC Nice. Le 8 juillet 2021, il a été nommé entraîneur de l’équipe réserve de Clermont Foot 63, évoluant en National 3.

Après une saison, il a rejoint l’équipe nationale de la Côte d’Ivoire en 2022 en tant qu’adjoint de Jean-Louis Gasset. Le 25 janvier 2024, Emerse Faé est devenu l’entraîneur intérimaire de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire, à la suite du limogeage de Jean-Louis Gasset après la CAN 2023.

LIRE AUSSI : Carton bleu : la FIFA douche les rumeurs

Il est à noter que le 11 février, le club Clermont Foot 63 a exprimé ses vœux de réussite à Emerse Faé, sélectionneur de la Côte d’Ivoire, pour la finale de la CAN 2023 sur son compte X.

Le club a également envoyé un message de félicitations à son ancien entraîneur après la victoire des Éléphants à la CAN. “C’est un succès pour Emerse ! L’ancien entraîneur de l’équipe réserve du Clermont Foot 63, aujourd’hui sélectionneur de la Côte d’Ivoire, remporte la CAN 2023”, a publié le club.

Il est important de souligner que ces informations doivent être prises avec précaution, car elles n’ont pas été confirmées ni par la FIF ni par le club Clermont Foot.

Suivez-nous sur Telegram en cliquant ici

Romuald Angora

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *