Musique ivoirienne : A’Salfo livre ses sages conseils aux jeunes artistes

Le leader du célèbre groupe zouglou ivoirien Magic System, A’Salfo, appelle la nouvelle génération d’artistes à faire preuve de prudence avec leur succès et leurs finances. Lors d’une récente interview, il a souligné l’importance de protéger ses arrières en investissant dans des secteurs sûrs, notamment l’immobilier.

Magic System, composé de A’Salfo, Goudé, Manadja et Tino, connaît une carrière musicale prospère depuis plus de 25 ans. Ce groupe, issu de quartiers modestes, a accumulé un succès mondial grâce à de nombreux albums et concerts. Conscients de leur parcours et de leur ascension, les membres de Magic System ont réalisé l’importance de sécuriser leur avenir financier.

A’Salfo insiste sur la nécessité de ne pas se laisser griser par la réussite et de faire des choix financiers judicieux. En effet, la carrière d’un artiste est marquée par des hauts et des bas, un facteur souvent négligé par les jeunes artistes. “Nous venons d’un quartier pauvre. Un jour, au vu de notre succès, j’ai dit à mes frères : ‘Cette fois-ci, nous parlons en euros et ça risque de nous faire perdre la tête’. Mais quand on a de la lucidité, on prend du recul et on se dit qu’il y a des choses qu’il faut faire”, confie-t-il. Pour Magic System, l’immobilier s’est imposé comme une évidence. “Il fallait préparer le jour où ça n’irait pas bien”, ajoute-t-il, rappelant que leur choix s’est porté sur des investissements pérennes pour garantir leur sécurité financière.

En plus de l’immobilier, A’Salfo dirige Gaou Production, une maison de production, et la Fondation Magic System, organisatrice du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA). Cette fondation est également engagée dans des initiatives sociales telles que la construction d’écoles en Côte d’Ivoire. Récemment, A’Salfo a étendu ses activités en créant une société dans l’industrie créative et musicale, diversifiant ainsi ses sources de revenus et ses investissements.

A’Salfo n’est pas le seul à préconiser une gestion financière prudente. La chanteuse ivoirienne Chantal Taïba avait également conseillé aux jeunes artistes de se tourner vers l’immobilier. Elle déclarait : “C’est mieux de chercher à être riche que de vouloir paraître riche. Il serait donc mieux pour eux d’asseoir une base, de se fonder d’abord à travers des investissements. Cela, pour assurer leurs arrières. Moi, ce que je conseille toujours, c’est l’immobilier”.

Les conseils de ces artistes chevronnés soulignent une réalité essentielle : le succès dans le monde de la musique peut être éphémère, et il est crucial de préparer l’avenir. En adoptant une approche réfléchie et en investissant dans des secteurs stables comme l’immobilier, les artistes peuvent s’assurer une sécurité financière durable.

Ainsi, à travers leurs propres expériences, A’Salfo et ses collègues de Magic System offrent une feuille de route précieuse aux jeunes talents. Ils démontrent que la réussite ne se mesure pas uniquement en termes de célébrité ou de revenus immédiats, mais aussi par la capacité à gérer et à protéger cette réussite sur le long terme. Investir dans des biens tangibles et durables est non seulement une stratégie financière avisée, mais également une manière de préserver et de valoriser le fruit de leur travail acharné.

En conclusion, les conseils de A’Salfo et de Chantal Taïba mettent en lumière l’importance d’une gestion financière prudente pour les artistes. En choisissant des investissements stables comme l’immobilier, ils peuvent garantir une sécurité à long terme et traverser les aléas de la carrière musicale avec plus de sérénité.

Romuald Angora

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *